Rechercher

3 infusions apaisantes pour une rentrée en toute sérénité

Si la période de la rentrée et l'arrivée de l'automne vous challenge, je vous propose de troquer, pendant quelques jours, votre tasse de café contre une infusion qui saura calmer votre système nerveux.


tisane anti-stress

Quelle(s) plante(s) choisir?


- L’aubépine : connue comme « la plante des cœurs brisés », elle régule le rythme cardiaque et réduit ainsi les palpitations et les sensations d’oppression dans la poitrine; idéal pour celles et ceux qui ont le cœur qui s’emballe face à une situation stressante !


- La mélisse : conseillée en cas d’hyper-émotivité, elle soulage les états d’agitation et les troubles digestifs d’origine nerveuse grâce à sa double action apaisante et antispasmodique.


- La passiflore : en augmentant notre production de GABA et de sérotonine, les neurotransmetteurs de la relaxation, elle supprime l’anxiété et favorise un sommeil réparateur. Parce qu’elle ne présente aucune accoutumance, elle constitue d'ailleurs un excellent moyen de sevrage des traitements par hypnotiques ou anxiolytiques.



Comment préparer votre tisane? Comptez environ 1 cuillère à soupe de plantes sèches pour une tasse, ajoutez de l’eau à 85-90°C et laissez infuser à couvert pendant 10 minutes, avant de filtrer.

Pour bénéficier des bienfaits d'une plante en infusion, on recommande généralement d’en boire 2 à 3 tasses par jour. L’idéal est donc de préparer votre tisane le matin et de l’emporter dans un thermos pour pouvoir la boire en petites gorgées tout au long de la journée. Une bonne hydratation permet par ailleurs de diluer le cortisol sanguin, cette fameuse hormone du stress !


Voir la version vidéo de cet article : https://youtube.com/shorts/PKVsNFzXbLg?feature=share


Attention : Assurez-vous de demander l’avis de votre médecin et de votre naturopathe avant toute prise de phytothérapie et notamment si vous souffrez de troubles cardiaques, d’un dérèglement thyroïdien, si vous prenez déjà un traitement allopathique, si vous êtes enceinte ou si vous allaitez.


Alors, prêt(e) à relever le défi?